Uri

Le canton d’Uri (UR, en allemand Kanton Uri) est un canton du centre de la Suisse, membre fondateur de la Confédération. Son chef-lieu est Altdorf.

Nom
Le nom du canton d’Uri proviendrait du celtique ure, signifiant « taureau », ou du vieil allemand « aurochs ». En tout état de cause, les armoiries traditionnelles du canton portent une tête de taureau.
Les habitants du canton sont appelés Uranais et Uranaises, c’est pourquoi les montagnes dans ce canton et aux alentours sont appelées les Alpes uranaises.

Histoire
Uri est mentionné pour la première fois en 732 comme possession de l’abbé de Reichenau. En 853, la région est donnée au couvent de Zurich par Louis II de Germanie.

En 1243, la région possède un sceau commun. En 1274, ce privilège est reconnu par l’Empereur Rodolphe Ier. En 1291, Uri signe le pacte fédéral avec les cantons de Schwytz et de Nidwald, jetant les bases de la Confédération des III cantons, première étape de formation de la Suisse.

Au cours du siècle suivant, Uri cherche à s’étendre vers le sud. Le canton participe à la victoire contre les Autrichiens à Sempach en 1386. Il annexe la vallée d’Urseren en 1410.

Au XVIe siècle, la région résiste à la Réforme et reste catholique.

Pendant la République helvétique, entre 1798 et 1803, Uri est intégré au canton de Waldstätten, mais retrouve son indépendance après l’acte de médiation. Toutes les tentatives de réforme religieuse ou constitutionnelle sont combattues. Pour cette raison, Uri rejoint en 1815 la ligue de Sarnen. En 1845, le canton est l’un des membres du Sonderbund, une ligue catholique séparatiste, défaite par la Confédération suisse en 1847.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
0 Partages